L’Arménie présente pour la première fois au Salon Vivatechnology à Paris !

Communiqué de l'UGAB

Lundi 27 juin 2019 - Du 16 au 18 mai, le Salon Vivatechnology, rendez-vous mondial des startups et de l’innovation avec 124 000 visiteurs, 13 000 startups, 3300 investisseurs et 2500 journalistes, accueillait pour la première fois un Pavillon Arménie : « Inspiring Armenia » !  

L’Arménie bénéficie d’un grand potentiel de développement technologique grâce à un système éducatif de haut niveau, portée par une jeunesse qualifiée et féminisée permettant une très forte croissante dans le secteur de la tech. Grâce à ses talents, l’Arménie rayonne dans le monde entier comme un pays innovant et inspirant.

Considérée comme la « Silicon Valley » de l’Union Soviétique, l’Arménie nourrit depuis son indépendance l’ambition de devenir un pôle régional axé sur les nouvelles technologies et l’économie de la connaissance. C’est pour mettre en lumière de ce savoir-faire et ce potentiel que l’association HyeTech Europe, l’UGAB France et le G2iA prennent l’initiative de créer le pavillon « Inspiring Armenia » au salon Vivatechnology à Paris, sous l’égide du Ministère arménien des technologies et de l’information et soutenus par de nombreux sponsors, parmi lesquels l’entreprise arménienne BetConstruct.

Tout au long des 3 jours, le Pavillon fit la démonstration des multiples facettes inspirantes de l’Arménie, grâce à la présence d’une quinzaine de start-ups venues des quatre coins du monde (Arménie, Etats-Unis, Russie, France) et de nombreux acteurs de l’écosystème arménien.

Pour l’occasion, le Ministre arménien de l’IT, des télécommunications et des transports Hakob Arshakyan avait fait le déplacement, afin de promouvoir les nombreux atouts du pays et la stratégie gouvernementale en la matière.

UNE NATION INSPIRANTE

La présence d’un Pavillon Arménie à Vivatechnology visait à promouvoir l’Arménie comme une perle d’innovation dans le Caucase, inspirée et inspirante. L’Arménie réinvente l’éducation avec des programmes scolaires de plus en plus tournés vers les technologies, grâce à des initiatives telles que le Centre TUMO ou les laboratoires d’ingénierie Armath. Elle fait figure d’exemple avec un secteur des nouvelles technologies hautement féminisé, avec près de 30 % (la moyenne mondiale ne dépassant pas 20%). L’Arménie bénéficie enfin d’un réseau mondial puissant et d’investissements étrangers substantiels.

Le Pavillon Arménie faisait la démonstration du savoir-faire technologique du pays avec une quinzaine de start-ups prometteuses (computing next generation, blockchain, intelligence artificielle ou mettant la technologie au service de la santé et de l’environnement). L’écosystème de l’IT était représenté par les acteurs qui oeuvrent en matière d’éducation, de services ou d’attractivité.

Les représentants du World Congress of Information Technology (WCIT) qui aura lieu à Erevan en octobre 2019 étaient également présents, démontrant que l’Arménie devient le lieu des grands rendez-vous internationaux. Tout comme le président du réseau FrenchTech à Erevan, illustrant l’intérêt de la France pour l’écosystème arménien.

TROIS JOURS RICHES EN RENCONTRES

Le ministre Hakob Arshakyan s’était rendu à Paris pour l’occasion, multipliant les rencontres. Jeudi 16 mai, il exposait la stratégie du gouvernement arménien face aux exposants du Pavillon et les entrepreneurs de la communauté arménienne dans les locaux de Grant Thornton, accueillis par son président, Daniel Kurkdjian. 

Sa présence sur le Pavillon arménien les jours suivants lui permettait de rencontrer Louis Pouzin, l’un des pères d’internet ; Frédéric Mazzella, dirigeant de BlablaCar ; Robert Vassoyan, entrepreneur ; Garry Kasparov, champion du monde d’échecs ; Didier Parakian, adjoint à la Mairie de Marseille ; Valérie Pécresse, présidente de la Région Ile-de-France et Jérôme Chartier, vice-président en charge de l’international ou encore Jacques Terzian et Maurice Levy, respectivement présidents du Publicis Drugstore et de Publicis.

UNE PREMIÈRE ÉDITION COURONNÉE DE SUCCÈS

Cette opération, qui visait à promouvoir l’Arménie comme pays à la pointe des nouvelles technologies et de la modernité fut, de l’avis de tous, une véritable réussite de par la qualité des start-ups et entrepreneurs sélectionnés, du programme des panels tout au long des 3 journées d’exposition, des rencontres organisées pour le Ministre et de la couverture médiatique de l’événement. 

La présence de l’Arménie au salon Vivatechnology s’inscrit ainsi dans une stratégie globale de l’UGAB France et de son association partenaire, HyeTech Europe, qui vise à promouvoir l’Arménie comme pôle régional de l’IT et de l’innovation aux yeux de l’Europe et du monde. 

C’est une première édition qui en appellera d’autres afin d’encourager le pays sur la voie de l’innovation et du progrès.

L’Union Générale Arménienne de Bienfaisance (UGAB) est la plus grande organisation mondiale à but non lucratif consacrée à la préservation et à la promotion du patrimoine arménien, à travers de nombreux programmes éducatifs, culturels et humanitaires. Grâce à la vision de ses dirigeants et au soutien de généreux donateurs et membres actifs, l'UGAB joue un rôle important dans la défense des traditions et des valeurs arméniennes en s'adaptant aux besoins de la communauté arménienne dans le monde et aux exigences de son époque. Depuis 1906, l'UGAB est restée fidèle à son objectif principal : œuvrer à la prospérité des Arméniens du monde entier. Pour plus d’informations sur l’UGAB et ses programmes dans le monde, veuillez visiter www.agbu.org et www.ugabfrance.org.