Compte rendu de l'assemblée générale

L’assemblée générale du G2iA, réunie le vendredi 1er juin 2018, a élu un nouveau conseil d'administration qui, à son tour, a élu Philippe Poux, nouveau président pour le G2iA avec un mandat de 2 ans. 

Chef d’entreprise dans le numérique, Philippe Poux a, depuis 4 ans, mené plusieurs missions en Arménie pour faire découvrir les réalisations et innovations arméniennes et ainsi que le potentiel du pays en terme de startups à des entrepreneurs français.

Le centrage de l’Association depuis 2 ans sur les sujets d’innovations en lien avec la transition numérique que nous vivons donne à Philippe une orientation résolument tournée vers le développement de l’entreprenariat, tant en France qu’en Arménie.

Bruno Chauvel, consultant international sur des projets de coopération et de développement notamment sur les pays de l’Union Eurasienne, dont l’Arménie et l’Artsakh et membre de l’Association depuis plusieurs années, devient trésorier en remplacement de Jacqueline Bodigoff qui a tenu ce poste pendant 10 ans et que nous remercions chaleureusement pour avoir bien voulu offrir sa compétence et son temps à l’Association.

Sasun Saugy, chargé de mission Infrastructures et Innovation au Ministère de l’Economie et des Finances reste secrétaire général de l’Association.

Jacques Bahry, président sortant et nouveau vice-président a déclaré  à  l'issue de l'assemblée "En laissant la présidence à Philippe Poux, expert en Innovation, nous sommes ravis d’avoir ancré l’Association dans les domaines pertinents pour ses membres et leur développement ainsi que pour l’Arménie et les échanges internationaux que nous avons déjà initié depuis 10 ans, lors de la première Edition d’Armtech en 2008. De plus pour la première fois, à ma connaissance, c’est un arménophile qui prend la tête d’une organisation de la diaspora. Il a déjà beaucoup oeuvré pour la coopération franco-arménienne et je le remercie pour son investissement au sein du G2IA. Sur le terrain Education-Formation qui, je l’espère, ne devrait que se renforcer avec les changements politiques intervenus à Erevan, c’est en tant que vice-président et avec l’appui de nos membres et de nos experts, que nous resterons plus que jamais actifs et disponibles pour aider notre Arménie en plein renouveau".

Philippe Poux a, pour sa part, annoncé que les actions initiées depuis de nombreuses années dans plusieurs domaines vont bénéficier d’un système politique plus favorable à l’entrepreneuriat et que l’ensemble des membres vont pouvoir s’associer à des actions porteuses d’avenir.